La vision globale des Flux par la Démarche VSM

Les indicateurs et les objectifs déclinés dans chaque entité, s’ils ne sont pas bien orientés et mis en cohérence, augmentent le cloisonnement et chacun(e) est alors tenté d’optimiser son propre secteur. Or il est prouvé que les optimisations locales ne garantissent pas la performance globale de l’entreprise qu’elle soit industrielle ou tertiaire.

Exemples :

– la Fonction Achats qui n’est évaluée que sur la réduction du prix des pièces et qui est donc fortement tentée d’acheter chez des Fournisseurs « longue distance » sans une réelle maîtrise des coûts d’acquisition

– la Fonction Production qui surproduit pour faire tourner ses équipements ou pour ne pas dégrader l’efficience de sa main d’oeuvre

– …

Une vision commune et partagée des flux traversant l’entreprise (flux d’information et flux de la matière), au niveau notamment des managers et du Comité de Direction, est donc primordiale pour identifier et localiser les problèmes, définir leur priorité et décider des plans d’actions à mettre en oeuvre pour conduire un progrès durable.

La performance Lean de l’entreprise se verra à travers l’accélération des flux qui la traverse et non pas à travers la vitesse d’exécution des tâches de l’ensemble de son personnel. Tout l’enjeu réside dans l’identification des parties de processus qui freinent ce temps d’écoulement.

La Démarche V.S.M (Value Stream Mapping) permet d’obtenir la description de la situation actuelle (cartographie) puis de définir la situation cible. Elle va permettre une identification précise des activités sans valeur ajoutée mais qui consomment des ressources. La diminution des Gaspillages de toute nature peut alors commencer.

Exemple de cartographie d’un processus industriel :

exemple cartographie vsm

Exemple de cartographie de processus tertiaire :

exemple cartographie tertiaire

Laisser un commentaire